Monographies de la SoFOP

Préparation physique autour de « Overuse injuries chez l’enfant »

A. HAYS

Institut des Sciences du Mouvements, Aix-Marseille Université, France

[2020]

Aucun fichier PDF n'est disponible pour ce résumé

Résumé

Tim Grover, légende de la préparation physique (Michael Jordan, Scottie Pippen, Charles Barkley ou encore Shaun Livingston pour ne citer qu’eux) a déclaré : « Des centaines de matches, des milliers d’heures et ce depuis qu’ils sont en âge d’attraper un ballon. Pas de temps pour le repos ou la récupération. Pas le temps de jouer ou de s’entraîner à d’autres sports. Résultat : les mêmes muscles, ligaments, tendons sont sollicités encore et encore, dans la même direction, les mêmes angles, les mêmes mouvements. Quelle pièce de machinerie ne casse pas après des années d’utilisation répétée ? » À méditer dans une époque où fleurissent chaque jour des dizaines de mixtapes de workouts d’enfants de plus en plus jeune. Mais les enfants sont faits pour être actifs, pour jouer, pour utiliser leur corps tout entier, pas pour travailler sur la même chose encore et encore. « Et puis tout le monde veut être rapide et fort mais sans la capacité à décélérer, qu’est-ce qui se passe ? Pour moi, c’est l’un des points critiques d’un entraînement efficace. Mais combien d’athlètes veulent apprendre à ralentir et à s’arrêter ? Ce n’est pas sexy. Mais c’est essentiel. »

Mots clés

hypersollicitation, overuse, sport

DOI

10.34814/sofop-2020-005

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.