Monographies de la SoFOP

Les lésions méniscales chez l’enfant sportif

S. VANDERGUGTEN (1), S. RAUX (2), F. CHOTEL (2)

1. Orthopédie Pédiatrique, Cliniques Universitaires UCL Saint Luc, Bruxelles, Charleroi, Belgique.
2. Département de Chirurgie Orthopédique Pédiatrique, Hôpital Femme Mère Enfant, Bron, France.

[2020]

Aucun fichier PDF n'est disponible pour ce résumé

Résumé

Les lésions méniscales de l’enfant sportif sont devenues un problème récurrent de l’orthopédiste-traumatologue pédiatre. Elles surviennent surtout lors de la réalisation d’activités en pivot pour l’articulation du genou, dont le football est un exemple parfait. Il existe une prédominance masculine pour ces lésions qui surviennent à partir de l’âge de 8 ans. Les lésions méniscales isolées sont plus fréquentes que chez l’adulte. Elles sont devenues plus fréquentes pour l’orthopédiste pédiatre : d’une part, les enfants sont de plus en plus nombreux à être soumis jeunes à ces activités sportives exigeantes pour cette articulation, et d’autre part, l’IRM, examen d’imagerie non irradiant permettant leur diagnostic, est devenue de plus en plus accessible. L’orthopédiste pédiatre est donc fréquemment interrogé sur la conduite à tenir devant ces lésions, interrogations qui peuvent être exacerbées par les clubs et leurs entraineurs, soucieux de voir leurs jeunes prodiges retrouver rapidement un niveau d’activité équivalent. Dans ce chapitre il nous est apparu important de distinguer les lésions méniscales isolées (= sur genou stable) des lésions méniscales associées à la rupture du ligament croisé antérieur (= sur genou instable), ces deux entités étant différentes sur le plan physiopathologique. Dans chacune de ces deux parties, nous tenterons de détailler les spécificités cliniques de ces lésions, les différents moyens (principalement chirurgicaux) de les traiter, les résultats de ces prises en charge qui sont à pondérer par certains éléments (type de lésion, âge du patient, etc…). Nous ne traiterons pas des lésions méniscales survenant sur pathologie méniscale congénitale telle que le ménisque discoïde, bien qu’elles soient souvent révélées lors des pratiques sportives.

Mots clés

ménisque, enfant, sport

DOI

10.34814/sofop-2020-008

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.